le Blog

Sa première peine d’amour

,

Les personnes âgées parlent de sagesse ou de force de caractère. En fait, ce sont les différentes expériences que nous vivons, qui nous permettent de développer des outils supplémentaires, qui nous aideront à mieux gérer des événements ou des situations similaires futurs.

Les enfants naissant inexpérimentés, il revient donc aux parents de les préparer et de les outiller en leur permettant d’expérimenter, dans un environnement familial plus sécuritaire et contrôlé, diverses situations et émotions comme devoir patienter ou la frustration.

Cependant, il existe certains événements ou situations pour lesquels même les meilleurs parents du monde ne peuvent préparer leurs enfants, le deuil ou la première peine d’amour par exemple!

Il ne vous viendrait sûrement pas à l’idée de dire à une veuve, lors des funérailles de son mari, des phrases du genre : « Un de perdu et dix de retrouvés; une belle femme comme toi ne restera pas seule bien longtemps; ce n’est pas la fin du monde; ce n’est pas grave tu trouveras quelqu’un d’autre. »Évidemment, ça serait irrévérencieux, déplacé et de mauvais goût.

Pourtant peu de parents réalisent que ça s’applique aussi pour leur enfant qui vit sa première peine d’amour. En effet, vivre une peine d’amour pour une adolescente c’est justement la fin du monde… la fin de SON monde. Elle doit faire un deuil d’une situation qui n’existe plus (sa relation amoureuse). Ce dont elle a besoin c’est d’être écouté, consolé et rassuré.

Il y a de très bonnes chances pour que sa première peine d’amour ne soit pas la dernière. Vous le savez d’expérience…mais pas votre fille! Au lieu de discourir sur le fait que c’est la vie et qu’elle devra s’y habituer, faites-lui sentir que vous êtes là pour l’épauler. Aidez-la à mettre des mots sur ses sentiments et encouragez votre fille à vous raconter sa peine.

Peine d’amour de votre adolescent

Surtout, ne sous-estimez pas la peine d’amour de votre gars. Son orgueil masculin l’incite seulement à être plus discret, mais il n’en souffre pas moins lui aussi.




LAISSER UN COMMENTAIRE


Please note this website requires cookies in order to function correctly, they do not store any specific information about you personally.