le Blog

Quand on a l’impression que l’autre ne sait pas quoi faire

Êtes-vous un parent « control freak » ?

Autorité parentale, éducation parentale : quand on a l’impression que l’autre ne sait pas quoi faire, ça peut devenir très frustrant.

 

L’autorité parentale avec un grand «A» en matière d’éducation s’apprend souvent par expérience ou par la force des choses en devenant parent. Devant le fait accompli, l’être humain réussit, la plupart du temps, à bien à s’adapter et développer des outils, des méthodes ou des façons d’agir pour répondre à ses nouveaux besoins.

Malheureusement, les parents ne sont pas sur le même pied d’égalité en termes de compétences et d’habiletés parentales. C’est tout à fait normal, car ils n’ont généralement pas vécu les mêmes expériences. En coaching familial, il m’arrive régulièrement à avoir à faire avec un parent «control freak».

Ces parents tiennent pas mal le même discours : ils ont l’impression d’avoir tout le poids de l’éducation des enfants sur leurs épaules; d’être «le parent méchant», que l’autre parent n’a pas la «bonne méthode», etc. Bref, ils ont de la difficulté à lâcher prise et à laisser l’autre intervenir ou faire ses interventions complètement?

Dans ces cas là,  je suggère à mes clients de mettre en pratique la méthode R.O.A,R.. (rugir)! Premièrement, cela leur offre l’occasion d’évacuer leur frustration et deuxièmement, cela leur permet de prendre le recul nécessaire face à la situation.

R.O.A.R. (relax, observe, analyse, react)

  • R etenez-vous d’intervenir immédiatement : n’agissez pas sur le coup de l’émotion. Relaxez et prenez de grandes respirations pour vous permettre de graduellement vous détacher de la situation.
  • O bservez ce qui se passe : est-ce que la situation semble être maîtrisée? Est-ce que votre enfant réagit «normalement» étant donné la situation? Est-ce que la situation est en voie de se régler par elle même ou a-t-elle tendance à vouloir s’envenimer? Vous a-t-on demandé de l’aide? Y a-t-il une communication basée sur des échanges ou est-ce de l’argumentation? Etc.
  • A nalyser la situation : à la suite à vos observations, quels sont les résultats/conséquences possibles si vous intervenez? Est-ce que votre intervention viendra renforcer la crédibilité ou l’autorité de l’autre ou, au contraire, elle risque de lui nuire? Votre intervention permettra-t-elle un dénouement plus rapide de la situation ou non? Des limites ont-elles été dépassées? Etc.
  • R éagissez au besoin : si votre analyse est favorable à votre intervention alors, allez-y! Je vous recommande toutefois de vérifier avec l’autre que votre aide est bienvenue.

 

Cette méthode simple n’est pourtant pas facile à mettre en pratique. Persévérez ou faites appel à un coach familial si vous en ressentez le besoin. Bonne chance!




LAISSER UN COMMENTAIRE


Please note this website requires cookies in order to function correctly, they do not store any specific information about you personally.